site en travaux !
 
 
Les dictées musicales ou l'oreille en souffrance !
                                                       I Les notes
                                                      II Le rythme
 
I Les notes
 
     "Avoir de l'oreille" est l'une des expressions favorites que l'on retrouve dans beaucoup de discussions autour de la musique. Mais qu'est-ce que cela peut bien vouloir dire ? Rien. Absolument rien. Une oreille, c'est la partie extérieur du conduit auditif. donc si je traduis la phrase "avoir de l'oreille" ça revient à dire que vous avez de quoi poser vos lunettes si vous en portez.
Il existe d'un point de vue musicale, deux types d'oreilles. L'oreille absolue et l'oreille relative. 
  • L'oreille absolue est l'aptitude, que possède certains musiciens à reconnaître et déterminer sans référence préalable, le nom d'une ou plusieurs notes successives ou simultanées.
  • L'oreille relative est la faculté de pouvoir identifier une hauteur musicale (une note) à l'aide d'une référence, c'est-à-dire, à l'aide de l'intervalle séparant cette note d'une première note déjà identifiée.
     Dans la mesure ou l'oreille absolue concerne 1 personne sur 10 000, on peut en tout humilité considérer que nous avons une oreille relative. Cette dernière se travaille, eh oui, grâce entre autre à des dictées !

     Nous commencerons par un test simple. Ecoutez ce qui suit et essayez de reconnaître quand "ça monte" (on va vers l'aigu) de quand "ça descend" (on va vers le grave). Prenez un papier un crayon (eh oui, à l'ancienne ! rien de mieux pour les dictées), et écoutez attentivement les dix groupes de 2 sons. Pour chacun d'eux, faites une flèche indiquant la direction. 



Test grave/aigu (pour voir les réponses cliquez ici)

 
  

Ne courez pas chez l'O.R.L, si un sentiment de surdité précoce vous inquiète ! Pour les non-initiés ce n'est pas si simple. Alors un bon conseil, refaites le test régulièrement, écoutez-le avec les réponses sous les yeux, pour que l'association de ce que vous entendez avec ce que vous voyez se fasse petit à petit.
 
      Les 4 tests qui suivent sont essentiellement pour les débutants. Pour chacun d'eux, vous entendrez un "réservoir" de 5 notes, puis après deux secondes la dictée démarre. Soit vous aurez les 5 notes dans le désordre ou quelques unes seulement. Refaites autant de fois que nécessaire, ne soyez pas inquiet s'il vous faut plusieurs écoutes. Soyez patient et recommencez encore, encore, encore... ah oui n'oublier pas, un crayon et une gomme, pour le reste cliquez juste en dessous !
 
 


Test n°1 (pour voir le corrigé cliquez ici)

 

Test n°2 (pour voir le corrigé cliquez ici)

 

Test n°3 (pour voir le corrigé cliquez ici)

 

Test n°4 (pour voir le corrigé cliquez ici)

 


       Dans l'exercice suivant vous allez apprendre à reconnaître les tons et les demi-tons. Ne soyez pas déçu ou inquiet si la différence vous paraît difficile à identifier, c'est normal. Refaites le test autant que nécessaire, dans le calme et la concentration. Vous pouvez travailler ici encore, avant la reconnaissance ton/demi-ton, la direction des sons (du grave à l'aigu et de l'aigu au grave).

 

Test n°5 (pour voir le corrigé cliquez ici)



II le Rythme
 

feuille rythme entrainement

Tout est affaire de méthode. Savoir quoi écouter et comment s'y prendre. L'élément le plus important qu'il ne faut jamais perdre la pulsation. Dans les différents exercices proposés en dessous, vous l'entendrez en permanence. Par la suite il vous faudra apprendre à la trouver même quand elle n'est pas matérialisée. Pour vous entraîner, un exercice simple mais efficace consiste à écouter n'importe quel type de musique et de trouver un battement régulier que vous produirez en tapotant une table ou en claquant des doigts. Vous l'avez sans doute déjà fait sans savoir de quoi il s'agit.
 
Nous ferons le premier test ensemble. ce dont vous avez besoin c'est d'un peu de mémoire. Cet exercice peu paraître ardu, mais c'est surtout une affaire d'habitude, d'entraînement, donc soyez patient avec vous même. Pas besoin de papier à musique, puisqu'il s'agit uniquement d'une représentation rythmique. 
 
Respectez le plus scrupuleusement ce que je vous propose en dessous et tout ira bien. On y va ?

1. On écoute sans rien faire avec pour objectif : retenir la séquence par coeur !


2. Placer les notes aux endroits qui vous semblent juste en fonction de la pulsation. On ne perd pas de temps à dessiner de jolies notes. Un trait vertical symbolisant la queue de la note suffit.






3. On en déduit le rythme.








 
 

Le premier son dure 2 pulsations, il s'agit donc d'une blanche.
Le second et troisième, une pulsation chacun, donc ce sont des noires.
Le silence règne sur la quatrième pulsation, il s'agit d'un soupir.
La suite se déduit d'elle-même.

 
La différence entre une blanche et une noire avec un soupir ne vous paraît pas énorme ? C'est normal, et ce n'est pas le plus important pour le moment. Avec un peu d'entraînement, vous irez de plus en plus vite et les séquences rythmiques vont vous apparaître. 

Prêt à jouer en solo ? Amusez-vous avec les tests ci-dessous. N'hésitez pas à les refaire souvent. La répétition est le lot de tous les musiciens !


 
 
Cliquez ici pour voir la solution !
 
 

Cliquez ici pour voir la solution !


Cliquez ici pour voir la solution 
 



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement