site en travaux !
 

Les vents


I. Les Bois

La Flûte Traversière
Elle compte parmi les plus anciens instruments de l'humanité mais seuls ont été conservés les instruments faits d'un matériau qui a pu résister au temps: pierre, os, argile. Elle arriva probablement en Europe par l'intermédiaire de Byzance et des pays Slaves, le premier témoignage iconographique en Europe figure dans l'Hortus deliciarum de l'abbesse Herrade de Landsberg (2de moitié du XII s.).
La flûte conique de Théobald Boehm (flûtiste de la chapelle royale de Munich) en 1832 fut certainement le pas le plus décisif accompli sur la voie de toute la facture moderne des bois. Il construit en 1847 une flûte cylindrique (diamètre 19mm sur env. 67 cm de longueur), qu'il pourvut d'un ingénieux système de clefs facilitant la vélocité des doigtés. L'embouchure, autrefois ronde, voire ovale, prit alors une forme légèrement rectangulaire au angles arrondis (10x12 mm). Boehm utilisa d'abord l'argent, puis le bois, enfin le bois associé à une tête métallique. Peu à peu, la flûte de Boehm évinça la flûte baroque et les autres types qui avait succédé à cette dernière.
De nos jours, la flûte Boehm est assurément l'un des instruments préférés des musiciens. Si sa facture en a été perfectionnée, elle repose néanmoins toujours sur les principes de boehm. Son perfectionnement a entraîné également un son et des nuances d' articulation plus raffinés.

La Clarinette
C'est un tuyau cylindrique ouvert à l'une de ses extrémités et quasi obstrué à l'autre par une anche simple battante. Celle-ci, sous l'effet du souffle de l'instrumentiste, met en vibration la colonne d'air du tuyau qui est percé de trous. L'ouverture ou la fermeture de ces derniers provoque la réduction ou l'allongement de la colonne d'air et modifie de ce fait, la hauteur des sons. La clarinette est un instrument relativement jeune puisqu'elle a moins de 300 ans.
En1839, KLOSE et BUFFET trouvent la possibilité d'adapter le système BOEHM à la clarinette. C'est une VERITABLE REVOLUTION dans l'art de jouer de la clarinette !


Avec le nouveau système, beaucoup plus complet que le système MULLER :
  • Les doigtés changent (il y a beaucoup plus de clés)
  • L'instrument répond mieux
  • La production des sons aigus est plus facile
  • La sonorité est meilleure et encore plus homogène
  • La justesse est nettement supérieure
  • Les doigtés dits fourchus sont supprimés.
  • En 1825, la Maison BUFFET-AUGER, qui plus tard deviendra BUFFET-CRAMPON, commence à fabriquer des clarinettes d'après le système Yvan MULLER

Le Saxophone
C'est dans une ville industrielle et prospère, où se trouve les exploitations minières Belge, plus particulièrement à Dinant que Antoine Joseph Sax dit « Adolphe » naît le 6 novembre 1814. Initié à la facture instrumentale par son père, Charles Joseph Sax facteur d'instrument de musique, il étudie la clarinette avec Bender, chef de musique du régiment des Guides à Bruxelles. C'est en travaillant avec cet instrument qu'il se rendit compte de son imperfection, il y remédiât par de nombreux brevets. Ses travaux lui valent les encouragements de nombreuses personnalités étrangères. Il démontre que le timbre d'un instrument est déterminé par les proportions données à la colonne d'air formée dans l'instrument : c'est de cette loi qui perfectionne et complète la famille des instruments à vent.C'est dans les ateliers paternel qu'il est chargé de diriger à Bruxelles, qu'il « invente » un instrument à vent qui « par le caractère de sa voix pût se rapprocher des instruments à cordes, mais qui possédât plus de force et d'intensité que ces derniers » (brevet d'invention française n 3226 du 21 mars 1846). Ainsi est né le « saxophon », instrument à vent en cuivre de la famille des bois (en raison de son anche).
C'est dans une oeuvre d'Hector Berlioz, le 3 février 1844, que le saxophone apparut pour la première fois en concert. Georges Bizet employa le premier le saxophone dans « l'Arlésienne » en 1873. C'est dans les Musiques Militaires qu'il fut introduit vers 1845 et le plus utilisé



II. Les Cuivres

La Trompette
Les premières trompettes ont été inventées dans l'Antiquité, elles apparurent en Egypte il y a plus de trois mille ans. Deux trompettes ont été retrouvées dans le tombeau de Toutânkhamon. En Grèce, la trompette alors appelée salpinx était considérée comme un instrument de guerre. On y trouvait trois épreuves : le son le plus fort (avec le plus de décibels), le son portant le plus loin, et le son le plus aigu. À Rome, on utilisait la cornu ou buccina et le lituus. Les celtes utilisaient le carnyx.
La grande invention du XIXe pour la trompette est le piston. C'est un des deux grands évènements de l'histoire de la trompette avec l'admission de la trompette dans la musique de concert vers 1600. Le piston a été inventé vers 1815 (mais des ébauches existaient dès 1788), il fut une réponse au vœu de faire devenir la trompette chromatique, dans le registre grave vers 1750. Le système de pistons avait tous les avantages des systèmes antérieurs de « chromatisation » mais avec aucun des inconvénients. De ce fait, le piston est un élément de l'instrument très fragile et qu'une simple chute peut dérégler.

 
Liste non exhaustive qui grandira petit à petit.



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement