site en travaux !
 

Les Cordes


Le Violon (cordes frottées)
Instrument constitué de 71 pièces de bois assemblées les unes aux autres, le violon a vu le jour en Italie au début du XVIe siècle dans la région de Milan, en Italie. On ignore quelle est précisément sa ville d'origine, certains spécialistes privilégiant Brescia et d'autres Crémone.
On joue en frottant les cordes à l'aide d'un archet (baguette de crins tendus).
Les autres membres de la famille sont (du plus petit au plus grand) : l'alto, Le violoncelle et la contrebasse.

La Guitare (cordes pincées)
L'ancêtre de la guitare serait originaire de l'ancien proche-orient (Babylone). En Egypte et à Rome, des instruments possédaient des caractéristiques proches de la guitare. Au moyen-âge, des guitares à 3, 4 et 5 cordes ont coexisté. L'Italie fut le centre du monde de la guitare au XVIIe siècle. En France, c'était l'instrument de la noblesse, tandis que l'école espagnole attendit la fin du XVIIIe siècle pour s'épanouir. L'addition de la 6e corde au milieu du XVIIIe a été le facteur le plus important dans l'évolution de la guitare.

L’ukulélé est un instrument à corde pincée traditionnel des îles Hawaii dont l’origine remonte à la fin du XIXème siècle. C’est l’ adaptation d’un instrument portugais le cavaquinho. Très à la mode dans la première moitié du XXème siècle, cet instrument polyvalent est un composant indispensable de l’orchestre hawaiien. On le retrouve dans divers courants musicaux tel que le jazz, la chanson de variété.

Le Piano (cordes frappées)
En 1698, le fabricant de clavecins italien Bartolomeo Cristofori entreprit de mettre au point un nouvel instrument à clavier. Son but était de fabriquer un instrument produisant à volonté des sons puissants ou doux (à la différence du clavecin, dont on ne pouvait modifier le volume sonore). En 1709, l'invention fut enfin terminée. En 1732, le compositeur Lodovico Giustini publia douze sonates pour piano. Les toutes premières compositions écrites pour cet instrument. Sur la partition, il indiqua les passages qui devaient être joués "piano" ou "forté" .
La nouvelle de l'invention de Cristofori se propagea à l'étranger, et les facteurs d'instruments se mirent à fabriquer des pianos. A Dresde, en Allemagne, le facteur d'orgues Gottfried Silbermann présenta à Bach son tout dernier modèle de piano, mais le compositeur ne fut guère impressionné. Les notes aiguës étaient faibles, fit-il remarquer, et les touches trop lourdes, ce qui rendait l'exécution épuisante ! Silbermann prit ces critiques au sérieux, et modifia son piano. Cette fois, il eut droit à des compliments lorsqu'il fit essayer le nouvel instrument au grand compositeur.

 
Liste non exhaustive qui grandira petit à petit.
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement